What is going on at Tandem?

  • Acupari patio

Entretien avec ACUPARI, TANDEM Cusco

Le réseau TANDEM vient d’accueillir cette année sa seconde nouvelle école partenaire : ACUPARI Pérou va maintenant porter le nom de TANDEM Cusco.

Du sein de leur école, ils répondent à quelques-unes de nos questions afin que nous puissions mieux connaître leur établissement et comment ils le perçoivent.

1. ACUPARI est une école de langues étroitement liée à l’Allemagne. D’où vient ce lien germano-péruvien ?

En 1989, l’Asociación Cultural Perú Alemania, ACUPARI, a été fondée à l’initiative de Mme María Jurgens de Hermoza, récemment nommée consul honoraire de l’Allemagne dans la ville de Cusco, accompagnée par un groupe d’Allemands vivant à Cusco et par des personnalités de la ville.

Le projet a été soutenu par l’Ambassade de l’Allemagne au Pérou et par le Goethe-Institut dans le but de renforcer les relations culturelles entre les deux pays et de promouvoir les événements culturels des deux régions, en plus de l’enseignement de l’Allemand, de l’Espagnol et du Quechua.

Pendant 29 années ininterrompues, cette association à but non lucratif a contribé à la diffusion de la culture allemande dans la ville de Cusco.

2. Qu’est-ce qui a motivé ACUPARI à faire partie de la famille TANDEM International ?

Lorsque vous apprenez une langue, la communication est l’un des éléments d’apprentissage majeurs. Prendre des cours en immersion aide beaucoup, mais cela doit être complété par de l’entraînement à la conversation. La meilleure façon de soutenir nos étudiants péruviens et étrangers est de leur fournir les outils nécessaires.

L’objectif principal de l’ACUPARI est l’enseignement de l’Espagnol et de l’Allemand, des langues profondément ancrées dans la communication actuelle. L’école offre ainsi des cours dans ces langues et, pour renforcer leur apprentissage, offre également un entraînement à la conversation complémentaire entre étudiants internationaux et locaux.

ACUPARI, en tant que membre de TANDEM, propose ce programme gratuitement à tous les étudiants qui ont atteint un niveau A2 et qui souhaitent participer à cette superbe expérience. Tant les étudiants locaux et internationaux bénéficieront de cette pratique car son principe fondateur est l’entraide.

Le programme TANDEM, en plus d’être un outil de communication et d’entraide, est une grande expérience qui crée des liens d’amitié indissolubles entre les participants et permet aux étudiants étrangers de connaître la vie quotidienne des « cusqueños » ainsi que leur environnement. Les étudiants locaux peuvent quant à eux découvrir la vie et les coutumes de l’Allemagne, créant entre eux des relations qui, dans le futur, auront un effet multiplicateur au profit d’ACUPARI car les étudiants étrangers vont nous recommander et raconter l’expérience incroyable vécue à l’école de Cusco.

3. Quelle est la différence entre ACUPARI et les autres écoles de langue qui enseignent l’Espagnol ?

ACUPARI n’est pas seulement une école de langues, c’est aussi une association culturelle à but non lucratif dont l’objectif est de créer un lieu de rencontre interculturel pour ses étudiants en dehors des salles de classe.

Depuis sa création, ACUPARI a sélectionné minutieusement ses professeurs d’Espagnol, spécialisés dans l’enseignement de l’Espagnol comme langue étrangère et dont beaucoup ont aujourd’hui une vaste expérience dans l’éducation.

Ambiente Acupari

Similairement, tous les professeurs qui enseignent l’Allemand sont de langue maternelle allemande et possèdent la certification DAF qui leur permet de travailler dans notre école. Nous veillons également à ce que le personnel administratif et les stagiaires allemands soient toujours prêts à répondre aux exigences et besoins des étudiants étrangers. Pour cette raison, nous leur offrons la possibilité de faire du bénévolat, de visiter divers endroits de la ville et d’au-delà, et de pratiquer les diverses activités qu’ils souhaitent pratiquer. Cela leur permet de trouver un environnement chaleureux et familier, de récolter beaucoup de confiance et une attention permanente qui met en avant les relations personnelles ; ceci se traduit in fine par un apprentissage plus satisfaisant de la langue.

ACUPARI offre à ses étudiants de multiples activités extrascolaires interculturelles, comme le Café Berlin, le « Stamtish » (des lieux de fraternisation avec les étudiants péruviens), le cinéma allemand, des cours de salsa et des excursions dans différents endroits de la ville.

Tout au long de l’année, ACUPARI reçoit de nombreuses demandes d’enseignants allemands qui souhaitent travailler dans notre école. Il leur faut alors passer notre sélection minutieuse pour faire partie de notre famille. Il en est de même pour les nombreux jeunes intéressés par l’accomplissement d’un stage chez nous.

4. Le Machu Picchu est l’un des symboles péruviens les plus connus au monde. Quelles sont les autres attractions du Pérou pour un étudiant international qui veut apprendre l’Espagnol à Cusco ?

Cusco, capitale de l’Empire Inca, est la plus ancienne ville d’Amérique. Elle dispose d’une culture millénaire et abrite le magnifique héritage des Incas, que l’on peut admirer à travers ses splendides monuments architecturaux dispersés à travers la ville.

Le parc archéologique du Machu Picchu est le plus grand représentant de cet héritage car il est considéré – à juste titre – comme l’une des merveilles du monde. Près de Cusco se trouve Sacsayhuamán, scène du Grand Rayon Inti, fête dédiée au Dieu Soleil. Non loin de là se trouve Tipón, chef-d’œuvre du génie hydraulique reconnu par l’UNESCO. Dans la Vallée Sacrée des Incas se trouvent Pisac, Moray et Ollantaytambo, lieux merveilleux qui témoignent de la grandeur inca.

Après avoir vécu trois cents ans de colonisation, Cusco a aussi un patrimoine culturel espagnol : le syncrétisme entre les deux cultures est évident. La preuve en est la basilique principale de la cathédrale, la basilique mineure de la Merced, l’église de la Compagnie, la Plaza de Armas, les innombrables autres églises et places, la maison de l’Inca Garcilaso de la Vega, le palais du Cabildo et autres demeures coloniales.

Il faut aussi mentionner le Korikancha ou Grand Temple du Soleil, où l’on peut apprécier le syncrétisme des cultures espagnole et inca.

Machu Picchu

En tant que dépositaires de l’héritage, à la fois de l’ancien Cusco et de l’Espagnol, on peut visiter les musées riches en trésors de cultures ancestrales comme le Musée Inka, le Musée Machu Picchu et le Musée historique régional, ainsi que d’autres qui conservent le patrimoine culturel de la colonie et le « Virreynato », comme le Musée des Arts religieux, le Musée du Couvent de San Francisco avec sa fabuleuse bibliothèque, le Musée du couvent de Santa Catalina et bien d’autres.

En plus de la richesse historique qui attire les étudiants espagnols, Cusco offre à ses visiteurs une richesse écologique grâce à ses magnifiques lieux naturels, parfaits pour des promenades et des excursions : il y a par exemple la montagne Vini Kunka, appelée la Montagne des Sept Couleurs et située au pied de la montagne enneigée de l’Ausangate, le lagon Humantay près du Salkantay, Las Salineras près du Moray, la piste Inca vers le Machu Picchu, ou encore le Parc National Manu. Dans la zone tropicale de Cusco, on y trouve la province de La Convención qui abrite Quillabamba, connue comme la ville de l’été éternel avec ses belles cascades et ses thermes sur les rives du majestueux fleuve Vilcanota, la route du Machu Picchu de Santa Teresa avec ses thermes de Cocalmayo, les thermes d’Aguas Calientes à Machu Picchu Kamisea où se trouve le gros dépôt gazeux du Pérou, et le pongo del Mainique, pour ne citer qu’eux.

En dehors de Cusco, il y a aussi d’autres endroits merveilleux à visiter comme le lac Titicaca à Puno, Paracas avec ses îles Ballestas, Iquitos avec son fleuve Amazone, Kuelap en Amazonie, les incroyables lignes de Nazca, la ville de Chan-Chan à Trujillo, Lima et ses merveilleux musées et églises, ainsi que bien d’autres bijoux à travers le Pérou.

5. Quelles recommandations feriez-vous à quelqu’un qui souhaite étudier l’Espagnol à Cusco ?

Etudier l’Espagnol à Cusco est une expérience inoubliable. Pendant un cours en immersion, les étudiants peuvent faire différentes activités en parallèle en participant aux multiples événements culturels qui ont toujours lieu dans la ville de Cusco. Visitez l’Université Nationale de San Antonio Abad del Cusco, considérée comme la quatrième plus ancienne université du Pérou et la cinquième plus ancienne d’Amérique latine, allez voir la Bibliothèque Municipale de Cusco, ouverte au public, goûtez la cuisine péruvienne dans des restaurants et marchés typiques, passez la nuit à danser dans des lieux de musique folklorique ou dans un des clubs imprégnés de la culture de la ville.

Recommandation importante mais non obligatoire : si vous êtes intéressé par l’apprentissage de l’Espagnol, vous devriez vivre au sein d’une famille de Cusco, car elle vous offrira, en plus d’une communication quotidienne uniquement en Espagnol, une atmosphère familiale totalement accueillante et typique de notre culture. Dès le premier instant, l’étudiant se sent comme un autre membre de ce cocon qui l’attend à bras ouverts.

6. Qu’est-ce que le projet « Livre pour les enfants » et pourquoi est-il si important pour ACUPARI ?

En 2006, l’Asociación Cultural Peruana Alemana en Cusco, ACUPARI, a lancé le projet « Libro Infantil » (Livre pour les enfants) pour promouvoir la lecture chez les enfants des zones rurales des communautés andines, où le matériel didactique pour la littérature enfantine est très rare. ACUPARI dédie ces livres bilingues aux enfants péruviens en espérant que les histoires et leurs illustrations les encourageront à raconter, peindre et créer leurs propres expériences et fantasmes.

Le projet a été initié grâce au soutien de nombreux amis et étudiants d’ACUPARI qui ont partagé cette magnifique idée.

Le premier livre pour enfants publié en Espagnol est « Johann », qui a été distribué gratuitement dans de nombreuses écoles de la région de Cusco.

Children's Book project

Par la suite, ACUPARI a promu un « Concours régional de l’histoire des enfants » en 2007. L’histoire gagnante fut « Catalina y la Unkuña Mágica », écrite et illustrée par l’artiste de Cusco Braddy Romero Ricalde. Cette histoire a été éditée en Espagnol et en Quechua.

En 2012, nous avons publié notre troisième livre intitulé « Los cuentos de mi Abuela », composé de trois belles histoires racontées en quechua. Il a également été édité en Espagnol et en Quechua et illustré par Braddy Romero Ricalde.

Notre quatrième livre pour enfants publié par ACUPARI est « Kantu y Quenti ».

Nous sommes actuellement en train d’organiser le IIe Concours d’histoires pour enfants pour l’édition de notre cinquième livre, qui suscite l’intérêt de nombreux citoyens qui souhaitent y participer. Notre objectif est de faire publier ce livre d’ici 2019 dans le seul but de continuer à promouvoir la lecture auprès des enfants des régions rurales de Cusco.

7. En plus des cours d’Espagnol, ACUPARI offre des cours en Quechua, la langue de l’ancien empire inca et une des langues officielles du Pérou avec l’Espagnol. Est-ce une langue que la plupart des Péruviens connaissent ? Est-ce très différent de l’Espagnol ?

Le Pérou est un pays multilingue. Le Quechua est surtout parlé dans les hautes terres. C’est une langue très différente de l’Espagnol, car elle n’est pas originaire de l’Europe. Elle est moins parlée au Pérou que l’Espagnol, mais il existe de nombreuses variantes linguistiques et fait partie de l’héritage culturel des Incas.

ACUPARI a notamment pour objectif de valoriser le patrimoine culturel hérité du Grand Empire du Tahuantinsuyo, et l’un des représentants de ce grand patrimoine est la langue Quechua. Sa grandeur était telle qu’elle s’est propagée sous le pouvoir Inca à la Colombie, l’Equateur, le Pérou, l’Argentine, la Bolivie et le Chili ; elle tient son origine dans des langues et dialectes mineurs qui étaient parlés dans tout le continent américain. Malheureusement, suite à l’invasion et l’époque de la domination espagnole, cette langue fut reléguée et il fut interdit de la parler. Elle fut alors totalement remplacée par l’Espagnol jusqu’au XXe siècle, où elle fut alors réévaluée par les écrivains indigènes Clorinda Matto de Turner, José María Arguedas, José Lopez Albujar, et bien d’autres.

En raison de son origine, le Quechua, tant par sa structure grammaticale que par sa prononciation, est très différent de l’Espagnol. Il possède différentes variations linguistiques telles que le système trivocalique et pentavocalique. C’est un langage qui conserve encore son essence pure et sa richesse originale. Il est pour ses connaisseurs un instrument efficace pour transmettre leurs expériences et leurs particularités andines. Actuellement, 40% des Péruviens parlent le Quechua, en particulier dans la région andine. C’est pour cette raison qu’elle est considérée comme la langue officielle du pays, avec l’Espagnol et l’Aymara.

Le ministère de l’Éducation l’a déjà ajoutée à son programme d’études dans les centres éducatifs du Pérou.

Pour en savoir plus sur le nouveau TANDEM Cusco visitez le site Web de l’ACUPARI

2019-01-23T08:01:23+00:002019-01-23|Catégories: Écoles d’Espagnol|Commentaires fermés sur Entretien avec ACUPARI, TANDEM Cusco
This website uses cookies and third party services. OK